YOGOM, la sublime marque de Yoga inspirante et éco-responsable

YOGOM, la sublime marque de Yoga inspirante et éco-responsable

Aujourd’hui je vous propose de partir à la rencontre de Mathilde, la fondatrice inspirante de YOGOM. Quand j’ai découvert son travail j’ai tout de suite été séduite par son éthique, son approche accessible du Yoga et l’originalité de ses produits. Quand on a pas trop l’habitude de tester des tapis de Yoga, il peut ne pas être évident de faire la différence entre plusieurs marques… Et pourtant au-delà de l’aspect éco-responsable (qui est pour moi une des bases fondamentales de mes choix), on ne peut que remarquer la technicité et la qualité incroyable des produits de Yogom !

Tapis de voyage Shibori

Mes produits chouchou ;

  • Le tapis de voyage SHIBORI, pour son design orignal mais qui va avec tout (hippye lifestyle, épuré chic,…) mais aussi pour la douceur incroyable de son revêtement !
  • Le modèle BODY LINE, pour son confort absolu (la mousse est dingue !) et ses lignes qui pourraient sembler superflues de prime abord et qui en fait sont absolument fantastique lors de la pratique !!! Certaines personnes à qui je l’ai conseillé ont aussi été très séduite par son adhérence !

À LA RENCONTRE DE MATHILDE, FONDATRICE DE YOGOM

Mathilde 🙂

Pourquoi as-tu eu envie de te lancer ? 

J‘étais comme un lion en cage en entreprise. Je suis insomniaque… donc m’astreindre à un rythme métro boulot dodo me tuait à petits feux. J’étais tout le temps épuisée, stressée du rythme imposé.

J’ai toujours voulu avoir le plus de libertés possibles quant à l’organisation de mon travail : des horaires libres, travailler jusqu’à minuit le lundi, le dimanche toute la journée mais si je veux le mercredi je suis off et je me fais plaisir ! Ensuite j’ai toujours voulu travailler depuis n’importe où et je n’ai jamais compris l’intérêt de devoir passer 8h sur une chaise de bureau. Maintenant je travaille dans mon lit, sur mon canapé, dans ma cuisine, au bureau parfois quand même, en vacances, en déplacement, n’importe où je me connecte et je bosse.

Ma productivité n’a jamais été aussi grande que depuis que j’ai cette liberté ! Enfin j’ai toujours eu mille idées à la minute, une vision de comment les choses doivent être pour fonctionner, j’avais toujours trop d’ambition dans mes précédents job. J’ai essayé des secteurs d’activités différents, des missions différentes, des styles de management différents mais en fait le problème à chaque fois est que ce n’était pas ma boîte donc je ne pouvais pas faire ce que je voulais : j’avais l’impression d’être un petit soldat opérationnel et je ne supportais pas cette sensation de subir, de devoir m’asseoir sur mes idées, mon énergie, mes envies. C’était de la torture ! 

Quel a été le déclic ? 

Il m’a fallu du temps avant d’oser et donc quelques allers retours entre salariat et entrepreneuriat. Et puis qui dit entrepreneuriat dit nouvelle manière d’effectuer un travail mais encore faut-il trouver ce qui nous correspond comme travail. Au début je faisais ce que je faisais en entreprise mais en freelance à mon compte : je faisais des missions de marketing, de communication. Je me sentais mieux qu’en entreprise grâce à la liberté gagnée mais je ne trouvais pas beaucoup plus de sens dans ce que je faisais.

Et à dire vrai je n’ai pas eu un déclic de ce que je voulais faire, ça a été l’inverse pour moi : j’ai eu un déclic de ce que je ne voulais plus faire. Mon dernier job qui pourtant était le meilleur de tous les jobs que j’avais eu avant : responsabilités, missions et produits qui m’inspiraient, bonnes relations avec mon boss, bon salaire. Et malgré ces bonnes conditions je ne me sentais pas à ma place et là j’ai compris que c’était terminé pour moi. Je suis partie du bureau pour les vacances de Noël pensant que j’y retournerai le 2 janvier et pendant les vacances j’ai eu ce déclic et ça a été plus fort que moi, je n’y suis simplement plus jamais retournée !

S’en est suivi une période difficile, car j’avais sauté dans le vide mais je ne savais pas quoi faire. En fait c’était hyper angoissant…je savais que je ne pouvais plus travailler au sein d’une entreprise mais je ne savais pas ce que j’allais faire après. Cela a été difficile mais j’ai laissé ce vide être. J’avais besoin d’évacuer pas mal de choses, de faire un deuil en quelques sortes, de faire la paix avec cette décision et de ne pas la vivre comme un échec mais un constat. 

Charly aime faire la sieste à mes côtés lors de mes pratiques 🙂

Pourquoi YOGOM ? 

J’ai découvert le yoga complètement par hasard lors d’un voyage au Costa Rica où je pensais apprendre le surf et l’espagnol. À cette époque, il se tramait déjà en moi des envies d’entreprendre, de créer. J’ai toujours beaucoup aimé les activités manuelles et artistiques. Je peins depuis que j’ai 7 ans. Cela me permet d’exprimer mes émotions et cette créativité qui m’anime mais j’avais besoin que ma créativité soit présente dans mon quotidien.

En rentrant de ce voyage je ne savais pas quelle forme allait prendre ma décision mais je savais que j’avais envie de créer un blog sur le yoga. Cela n’allait pas plus loin que ça. Petit à petit le projet s’est construit et a pris forme. Un ami m’a proposé et m’a aidé à créer une application mobile. Puis j’ai voulu développer une boutique en ligne : la première idée que j’ai eu, je ne suis pas allée la chercher bien loin : pour pratiquer il faut un tapis !

J’ai vraiment fonctionné au feeling, je n’ai pas passer des mois à benchmarker ni à réfléchir, je voulais créer, agir, faire et j’ai donc fait fabriquer un premier lot de tapis de yoga écologiques et recyclables en Asie. Il ne m’a pas fallu longtemps pour comprendre qu’une production en France et même en Europe était impossible. Je n’ai pas hésité longtemps, je me suis dit l’important c’est de commencer, c’est un test et puis on verra au fur et à mesure comment faire évoluer le produit, la marque, etc. Yogom parce qu’au début ce n’était pas une marque de tapis ni une marque tout court. Je voulais un nom qui sonne yoga, qui est un sens et qui puisse même devenir un mantra ! 

Yogom est la contraction de « yoga » et du mantra « OM ». « Gom » veut aussi dire « méditer » en tibétain. 

Les valeurs qui te guident ?

L’authenticité, l’humilité, la bienveillance et la tolérance.

Je souhaite communiquer sur un yoga accessible, thérapeutique, sans prétention, au juste prix et des produits conçus avec sens. Je souhaite beaucoup d’équilibre et c’est comme ça que je me démarque : ni trop écolo, ni trop marketing. des produits de qualité, performants, élégants et  bienveillants.

J’ai toujours mon tapis de voyage avec moi, je le glisse dans mon sac à dos ou ma valise 🙂

C’est quoi la réussite ? 

Le mantra de yogom le résume assez bien et c’est mon leitmotiv tous les jours : « become loyal to your innermost truth ». La réussite pour moi c’est de devenir chaque jour un peu plus fidèle à soi même tout en étant en harmonie avec les autres. Se connaître permet de se sentir bien et de transmettre autour de soi ce qu’on a de meilleur : réaliser sa mission de vie. 

Cela signifie quoi pour toi être « entrepreneure » ? 

Entreprendre, créer, transformer ses idées en matière : ça c’est pour la partie originelle, ce pourquoi on se lance dans l’aventure. Mais entreprendre c’est aussi partir en voyage, dans une aventure. On peut aussi comparer l’entrepreneuriat à un jeu vidéo : il faut passer des niveaux, réaliser des challenges, et avancer vers le niveau d’après et comme sur Candy Crush il y a toujours un niveau à débloquer…Cela ne s’arrête jamais ! 😉

Si vous êtes du genre à vous ennuyez, lancez-vous et vous ne vous ennuierez plus jamais !

Entreprendre c’est oser prendre sa place, s’affirmer, se montrer, se dire, c’est aussi prendre des risques, devoir trancher, vite parfois, c’est également apprendre à échouer et se relever de plus ne plus vite et de plus en plus facilement.

Entreprendre ça forge !

Plus grande(s) joie(s) ? et/ou succès ? 

Mes plus grandes joies sont les retours des clients, leurs messages, leur satisfaction, leurs encouragements. Aussi à chaque fois que je fais une vente j’ai une petite décharge d’adrénaline. À chaque fois qu’on me contacte peu importe la raison je suis hyper contente car je me dis qu’une onde Yogom a réussi à se propager !

Sauge blanche =)

Plus grande(s) difficulté(s) et/ou déception(s) rencontrée(s) ?

Gérer l’incertitude : chaque jour est un nouveau départ : est ce que je vais vendre ou pas, combien ? Est-ce que le site internet fonctionne ? Est-ce que mes clients ont bien reçu leur commande? Est-ce que la marchandise va bien arriver à temps ? Est ce que j’ai suffisamment commander, pas trop, etc… Toutes ces questions peuvent être anxiogènes et me poussent à lâcher prise encore et toujours… sinon c’est l’explosion mentale !

Pareil pour les nouveaux produits : « Est ce que ça va plaire ou non ? Mon concurrent est meilleur que moi, je suis nulle, j’y arriverai jamais… » Il faut lutter contre soi même, ne pas se juger et continuer à faire ce qu’on aime non pas pour le résultat mais justement pour le chemin !

Ce qui te motive tous les jours ? 

L’excitation du challenge qu’est cette aventure. Chaque jour c’est l’inconnu : il y a le côté angoissant mais aussi très stimulant !

Ce qui me motive le plus c’est de développer, mettre mes idées en action, les voir se concrétiser.

Ce qui te permet de continuer à avancer quand tu es dans un « jour sans » ? 

Accepter justement de faire une petite pause. J’ai vraiment appris à lâcher prise ; quand c’est un jour sans il ne faut pas insister. Je fais un petit peu de yoga, je prends un bain, je me mets en mode cocooning. Et j’attends que ça passe. J’ai appris à apprécier le pouvoir du temps. Parfois il suffit de ne rien faire et ça passe ou un élément extérieur change la donne et nous rappelle qu’on ne peut pas tout contrôler. 

Mathilde 🙂

Futur challenge ? 

Régulariser ma pratique de yoga et partir en Inde.

Dans 3 à 5 ans ? 

Faire grandir la petite plante Yogom, embaucher et créer une équipe de yogis entrepreneurs :), développer des retraites bien-être. En fait je n’ai pas de limites pour Yogom…je ne veux surtout pas cantonner Yogom à une marque de matériel de yoga. Demain Yogom ça peut être mille choses !

Le bien-être dans le « futur » ? 

The question !

J’espère que le mode de vie yoguique va se démocratiser et que méditer sera au même rang que se brosser les dents. J’espère que la manière de travailler va évoluer mais les métiers aussi.

Le bien être dans le futur c’est plus de sens, plus de conscience, plus de lumière.

Le OM Drum va si bien avec le tapis Shibori <3 !!!

ton must have bien-être ?

La chaleur que ce soit un bon bain, une bouillotte sur mon ventre, une après-midi au soleil, une séance de yin yoga

Un mantra ?  

Le green tara mantra : 

Si tu n’avais qu’un seul message à transmettre au monde ?

“BECOME LOYAL TO YOUR INNERMOST TRUTH
FOLLOW THE WAY WHEN ALL OTHERS ABANDON IT
WALK THE PATH OF YOUR OWN HEART”

“Deviens fidèle à ta vérité la plus profonde,
Suis le chemin quand les autres abandonnent,
Marche sur le chemin de ton propre coeur”

Retrouvez tous les produits de YOGOM sur le site https://www.yogom.fr/

CODE PROMO – 10% SUR TOUT LE SITE DE MATHILDE : dugreenetdulove10

Cet article a 2 commentaires

  1. Très jolie article! Contente d’en savoir encore un peu plus sur Mathilde. J’ai acheter un tapis yogom et je l’adore! Très bonne qualité, adhérent et confortable. Et Jolie! Bravo pour cette belle marque! 😊🤗

    1. Merci beaucoup jolie fée ! Heureuse qu’il te plaise !!!! Moi aussi j’en suis fan <3

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier