Se mettre au Slow pour ressentir le Flow, par la voie du Yin yoga

Se mettre au Slow pour ressentir le Flow, par la voie du Yin yoga

Aujourd’hui c’est mon amie et collaboratrice Elisabeth Smeysters qui prend la parole sur le blog pour partager la magie du Yin Yoga. Elisabeth est une magicienne, une créatrice pleine de poésie et de sens. Quand elle conçoit des repas chez Myam son entreprise de traiteur responsable, c’est pour nourrir toutes nos dimensions… Quand elle donne ses cours de Yin Yoga et de Méditation c’est pour inspirer toute notre Vie. La première fois que je l’ai rencontré c’est en répondant à son podcast Etat de Flow, depuis une douce aventure se tisse. Je vous laisse ici la découvrir.

Dans son livre « Slow, mon carnet en conscience » sorti en juin dernier aux Éditions Solar, Clélia Félix nous invite à savourer l’existence sous un rythme plus lent et à calmer la précipitation pour retrouver l’essentiel, ici et maintenant. Un carnet en conscience pour ralentir, se retrouver et se reconnecter aux rythmes naturels de notre être et de la vie, tout en privilégiant la qualité à la quantité, notamment grâce au Yin yoga.

Le Slow living redonne en effet du sens à nos choix, de la valeur à notre singularité et du temps pour vivre. En réaction au culte de la performance, il nous permet de profiter de la vie sereinement et d’être avant de faire.

Et parmi les nombreux rituels et pratiques que nous propose l’auteure de Slow (et de ce blog, par la même occasion) pour nous aider à ralentir et à nous épanouir, le Yin yoga nous invite à rejoindre un espace de sécurité et de non-jugement pour ressentir le Flow dans notre quotidien.

Trouver la quiétude du Flow dans l’immobilité des postures Yin

Encore peu connu, le Yin yoga est une discipline récente datant des années 1990 seulement. Créée par l’américain Paul Grilley suite à une blessure qui l’empêche de pratiquer le Yoga Ashtanta, un yoga dynamique, il puise alors ses fondements dans les sagesses ancestrales, telle que la philosophie taoïste et la médecine chinoise et s’appuie sur les enseignements du japonais Motoyama.

C’est ainsi qu’il s’intéresse particulièrement à la lenteur des postures, aux chakras et aux méridiens. La proposition du Yin yoga est, en effet, de rester longtemps dans une posture pour s’assouplir en profondeur et faire circuler à nouveau l’énergie dans le corps. 

Mais le Yin yoga dépasse le simple enchaînement de postures immobiles et longues (entre 3 et 5 minutes). C’est une véritable philosophie de vie qui repose sur les valeurs du Yin, c’est-à-dire la lenteur bien-sûr, la douceur, l’instant présent, le minimalisme, le non-jugement, et l’accueil de ce qui est dans le non-agir. 

Une discipline qui se pratique sur et en dehors du tapis pour améliorer notre rapport au monde et à notre quotidien.

Comme l’écrit très justement Clélia Félix dans son livre, ralentir nous permet d’acquérir la lucidité nécessaire pour choisir et mener des actions justes. C’est l’histoire de la bouteille de jus de pomme que vous secouez et laissez à nouveau immobile. Après quelques instants, vous pourrez observer la pulpe qui a rejoint le fond de la bouteille en laissant un liquide claire et fluide. Dans l’immobilité des postures de Yin yoga, notre mental et notre respiration s’apaisent et nous pouvons à nouveau y voir plus clair sur nos projets, nos relations, et notre chemin de vie. Et en réduisant le bruit extérieur, la pratique apaise le système nerveux et permet un retour à soi et à l’essentiel, dans l’instant présent. 

Le Yin yoga nous offre ainsi un espace de quiétude pour nous déposer sur le tapis, nous accueillir dans notre globalité et nous recueillir dans notre silence intérieur.

Elisabeth Smeysters

Rechercher l’équilibre Yin Yang dans notre quotidien

Si le Yin est la lenteur, le Yang est la vitesse. Pour autant, ce n’est pas d’un côté l’immobilité, et de l’autre l’action. L’un et l’autre sont complémentaires et s’articulent de manière plus ou moins fluide selon nos propres expériences de vie. 

Le confinement du printemps 2020 nous a, pour beaucoup, poussé à ralentir et, parfois, à se soumettre à un silence inhabituel. Alors que tout au dehors était à l’arrêt, certains d’entre nous ont, pour la première fois, fait l’expérience du non-faire, de la solitude et de l’ennui, sans toujours réussir à les apprivoiser. Quand nous sommes peu habitués à ces temps de repli et d’introspection, il peut, en effet, être particulièrement difficile d’appréhender le vide comme une occasion de faire le point et de laisser émerger l’inconnu, pour mieux saisir l’opportunité.

Pourtant, vivre à pleine vitesse sans jamais prendre un temps de pause et de régénération, peut nous emmener droit dans le mur et loin de notre chemin de vie.

En prenant en considération l’idée que le Yin est la cible et le Yang la flèche, vous pouvez facilement comprendre l’intérêt de prendre du recul pour observer votre cible avant d’envoyer la flèche. Auquel cas, vous risquez d’envoyer vos flèches dans tous les sens et de vous épuiser avant d’atteindre votre cible.

A être tout le temps dans le faire, dans l’action, nous oublions d’être et de respirer. Or, cet équilibre entre action et introspection, nous dit Clélia Félix dans son livre, est le moyen le plus sûr pour renouer avec nos trésors intérieurs et trouver notre propre chemin.

Clélia Félix – Du green et du Love – Livre « SLOW, mon carnet en conscience », Ed. Solar

Vers la voie de l’harmonie

Vous l’avez compris, le Yin yoga nous permet de retrouver notre équilibre et de ressentir le flow dans notre vie en revenant à l’être pour pouvoir faire plus efficacement. 

Le Yin yoga nous emmène sur le chemin de l’épanouissement en commençant par désactiver notre croyance que la vitesse et la performance sont les seules manières de vivre notre vie. Il est temps de révéler au monde que la croissance est également possible et, surtout, plus confortable dans un rythme plus lent et doux qui respecte notre propre nature cyclique et honore notre être céleste. 

Que vous pratiquiez occasionnellement ou régulièrement, vous trouverez toujours quelque chose sur le tapis de Yin yoga. Une pratique occasionnelle vous offrira chaque fois un espace soyeux, de repos et de relaxation profonde ; Et une pratique régulière programmera un nouveau fonctionnement dans vos cellules que vous emporterez, peu à peu, dans votre vie quotidienne. Dans les deux cas, votre corps vous dira bienvenue à la maison !

ELISABETH SMEYSTERS

Enseignante de Yin yoga et créatrice du podcast Etat de Flow
Podcast, cours de Yin yoga et méditations collectives : www.etatdeflow.com
Instagram Etat de Flow 
Instagram Elisabeth Smeysters
Podcast Etat de Flow x Clélia Félix

CONCOURS EN COURS SUR NOS PAGES INSTAGRAM POUR REMPORTER UN EXEMPLAIRE DE MON LIVRE « SLOW » ET UN ABONNEMENT AU COURS DE YIN YOGA D’ELISABETH.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier