On le sait, le stress a des effets désastreux sur notre santé et notre quotidien. Alors où en êtes-vous avec le stress ? « Jusqu’où le stress imprègne-t-il vos habitudes, votre comportement ? Dans quelle proportion votre corps subit-il vos émotions mal gérées ? Dans quelle mesure vos troubles de santé éventuels peuvent-ils être des « somatisations » ? Votre situation relève-t-elle d’une prise en charge psycho thérapeutique ? sophrologique ? ou simplement d’un remaniement de votre qualité de vie ? » C’est ce sur quoi je vous propose de vous pencher grâce au Test d’Hamilton.


Prenez une feuille de papier et réalisez deux colonnes comme ceci :

1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
Total A =

8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
TOTAL B =

Vous allez devoir répondre à 14 questions. Pour cela donnez une note :

  • 0 si jamais, pas du tout
  • 1 si oui, très rarement, très modérément
  • 2 si oui, parfois, modérément
  • 3 si oui,souvent, fortement
  • 4 si oui, très souvent très fortement

Répondez de façon spontanée en quelques secondes, selon vos perceptions actuelles.
C’est parti ! 🙂

QUESTION 1
Vous sentez-vous inquiet, tracassé, irritable, et anticipez-vous souvent le pire ? Dit-on de vous que vous êtes « anxieux » ?

QUESTION 2
Vous sentez-vous tendu, sans pouvoir vous relaxer ? Observez-vous des sursauts ? D’éventuels tremblements ? Des agitations fréquentes des mains, pieds, jambes…?

QUESTION 3
Vous sentez-vous déprimé, voire dépressif ? Avez-vous perdu la joie de vivre? l’intérêt de vos activités ? Fondez-vous souvent en larmes ?

QUESTION 4
La dernière fois que vous avez consulté un médecin, (un dentiste, un gynécologue, un psychologue ou un avocat, ou peut-être votre supérieur hiérarchique ou un gendarme plus simplement), avez-vous ressenti beaucoup d’émotion ?
Vos mains tremblaient-elles ? Votre machoire était-elle crispée ? votre front tendu? votre respiration courte ? votre plexus noué ?

QUESTION 5
Vous connaissez-vous une ou des peurs ? Une ou des frayeurs ? Des phobies ? Par exemple phobies d’être seul, du noir, des animaux, des insectes, de la mort, de la maladie, de la foule, de la circulation, etc ? Une peur très importante vaut autant de points que plusieurs petites cumulées.

QUESTION 6
Ressentez-vous des difficultés intellectuelles ? Des difficultés de mémoire ? De concentration ?

QUESTION 7
Dormez-vous bien ? Votre sommeil vient-il très lentement ? Est-il coupé ? Non réparateur ? Agité? Cauchemardesque ? …

QUESTION 8
Votre bouche est-elle souvent sèche ? Rougissez-vous souvent ? Vous connaissez-vous souvent des étourdissements, des maux de tête liés aux émotions ou au stress ? Des sueurs froides ? des accès de pâleur subite ?

QUESTION 9
Ressentez-vous le besoin d’uriner trop souvent? Souffrez-vous souvent de brûlures ou d’infections urinaires ? Vous connaissez-vous des troubles de la libido (perte ou baisse du désir sexuel, frigidité, éjaculation précoce, « pannes sexuelles »…) ?
De même (femmes seulement) observez-vous fréquemment des troubles de votre cycle (règles absentes, irrégulières, douloureuses, déprimantes, anarchiques…) ?

QUESTION 10
Vous connaissez-vous souvent un ou quelques symptômes neuro-cardiaques ou vasculaires… tels que tachycardie, palpitations, douleurs thoraciques, sensations de pulsation artérielles, angoisses dans la région cardiaque, troubles du rythme (extrasystoles)…?

QUESTION 11
Vous range-t-on volontiers parmi les spasmophiles ? (crises « paniques », « crises d’angoisse », tétanie) Êtes-vous sujet aux crampes, ou aux contractures involontaires ? Aux fourmillement des extrémités ? Aux vertiges ou malaises liés à des émotions fortes ou à des exercices respiratoires puissants ? À des tremblements des paupières ou des joues ?

QUESTION 12
Vous percevez-vous comme très ou trop tendu, au plan musculaire ? Notez-vous des sursauts, des raideurs musculaires, des secousses à l’endormissement… Grincez-vous des dents ? Votre voix est-elle tremblante en cas de stress, vos fessiers, épaules ou abdominaux involontairement serrés ?

QUESTION 13
Votre digestion est-elle souvent perturbée par des gaz, ballonnements, des brûlures gastriques, des spasmes intestinaux, nausées, des borborygmes (=bruits), des troubles du transit, de la colite (syndrome du colon irritable)… ?

QUESTION 14
Votre respiration est-elle souvent opressée ? nouée? Comme bloquée en apnée ? Ressentez-vous fréquemment des impressions d’étouffement ? Poussez-vous de nombreux soupirs ? de nombreux bâillements ?

du-green-et-du-love-stress-test-hamilton

RÉSULTATS

Faites simplement le total A, puis le B.
Puis additionnez A + B

LE TOTAL DE A 
Il s’agit de l’échelle de votre charge d’anxiété psycho-émotionnelle, mobilisant beaucoup les secteurs de l’intellect, de l’émotionnel et de la volonté.

Au delà de 12: la charge de stress est importante et vous ressentez clairement le besoin d’apprendre à vous défendre psychologiquement : des plages de vrai repos alternant avec vos activités, des loisirs réguliers, bref, une remise en question de votre qualité de vie s’impose (surtout si vous vous rapprochez de 28).

LE TOTAL DE B
Correspond à l’imprégnation somatiques de vos stress. C’est à dire à la charge d’anxiété qui pèse sur le bon fonctionnement de votre corps (de vos organes, via des perturbations de votre système neurovégétatif). Ici encore, au delà de 12, il devient indispensable d’envisager une nouvelle prise en charge de votre quotidien, et également d’intégrer quelques techniques de relaxation (apprendre à respirer, à dépister les contractures parasites, à penser positivement), voire des psychothérapies de soutient (verbalisation, massages, symbolisation,…) plus votre score se rapproche de 28.

VOTRE TOTAL A EST SUPÉRIEUR À VOTRE TOTAL B
Les techniques analytiques, verbales, mentales ou cognitives sont généralement suffisantes à harmoniser votre situation (analyse transactionnelle, programmation neurolinguistique = PNL, psychothérapie de dialogue, thérapies comportementalistes,…).
Les tensions, pour le moment encore très cérébralisées, n’affectent que très peu votre métabolisme.

VOTRE TOTAL B EST INFÉRIEUR À VOTRE TOTAL A
Les techniques de bien-être ou de thérapie somato émotionnelles sont prioritaires (massages, végétothérapies, somatothérapies, jeux de rôles, gestalt, rebirth, thérapies corporelles, EFT, EMDR, …) .
La phase de « mentalisation » est passée, et le corps, le soma « parle » ce que « le mal-a-dit ». Vos troubles sont probablement de l’ordre du « fonctionnel » mais il est prudent de consulter.

LE TOTAL A+B
Il permet de situer l’état global des perturbations liées au stress, la charge globale d’anxiété vécue.

A + B de 0 à 12
Soupirez ! Tout va bien. Vos résistances sont solides, vous savez vous adapter en souplesse. Vous êtes adepte d’une méthode de relaxation, ou de nature assez imperméable (peut être aussi que votre environnement ne regorge pas de stress !). État précieux. Prenez soin de votre hygiène de vie.

A + B de 13 à 21
La charge de stress expérimentée nécessite, en plus d’une bonne hygiène de vie au quotidien (bonne nutrition, horaires réguliers de sommeil et d’activité corporelle, plages de repos et de loisirs,…), le recours à un relaxologue confirmé. Il vous faudra verbaliser les choses, accepter de modifier quelques clés de votre comportement, et intégrer quelques techniques de sophrologie par exemple. Soyez certains que cela ne sera pas du temps perdu.

A + B de 22 à 32
Vous semblez bien avoir besoin d’aide. Votre psychisme et votre corps s’accordent pour dire « pouce ». Acceptez de prendre du temps pour vous. En plus d’une bonne révision de votre hygiène de vie (naturopathie), osez vous confier à un psychothérapeute. Travailler sur soi durant quelques mois (thérapies courtes), peut transformer votre vie, vos relations, votre vision du monde.

A + B de 33 à 56
Un voyant rouge clignote à votre tableau de bord ! Consultez au plus tôt, pour prendre en charge rapidement vos malaises et vos angoisses, mais aussi surtout vous conseiller le type de psychothérapie le mieux adapter à votre cas. Du courage, il vous faut réagir.

 

QUELQUES CONSEILS DE MANIÈRE GÉNÉRALE POUR LUTTER CONTRE LE STRESS

du-green-et-du-love-gestion-stress-naturel

EN CAS DE CRISE
– Respirer profondément de l’huile essentielle de Camomille romaine.
– J’ai aussi toujours sur moi un petit roll-on dans lequel je mets de l’huile végétale de Chia (très fine elle permet aux actifs de traverser rapidement la peau) et de l’huile essentielle de Petit grain bigarade. À mettre sur les poignets.
– En ce moment je suis particulièrement fan des petites granules de chez Biofloral qui aident bien à m’apaiser.*

*Précaution : déconseillé chez la femme enceinte, allaitante et les les enfants de moins de 8 ans.


SE FAIRE MASSER
Auparavant je n’allais pas me faire masser souvent jugeant cela trop onéreux pour mon portefeuille. Depuis j’ai découvert le SPA des Élèves à Arts et Métiers que je vous recommande vivement. Vous pourrez vous y faire masser avec la technique de votre choix pour la somme de 40€/h. Si c’est encore trop cher pour vous, vous pouvez également vous faire masser par un proche. 🙂 Vous ressentirez des bienfaits, rien qu’avec un court auto-massage des pieds avec un peu d’huile au coucher !

On s’autorise des moments de détente : prendre un bain chaud avec quelques bougies, se mettre au vert quelques heures ou quelques jours, lire un livre en buvant une tasse de tisane, faire une séance de méditation guidée, regarder un épisode de Friends, ou tout simplement ne rien faire.


MÉDITER ET SE RELAXER
– Faites des pauses. Plusieurs fois par jour, on prend quelques minutes pour respirer profondément de façon « ventrale » en se concentrant bien sur sa respiration. Si vous n’y pensez pas, mettez des réveils sur votre téléphone.
– On hésite pas à écouter des séances : Petit bambou est une super application pour s’initier à la méditation.
On peut également se faire une petite séance d’hypnose de temps en temps. En voici à mettre sur les oreilles ici : http://free-hypnosis-mp3.com/fr/telechargements


BIEN DORMIR

– Suffisamment et avant minuit. On essaye de se coucher avant 22H deux fois par semaines… Et Même si on se le répète, et il faut avouer que cela n’est pas évident, mais vraiment bénéfique : on lâche les écrans avant de dormir ! La lumière bleue qu’ils produisent nuit à la production de mélatonine. On évite également toutes les autres sources de lumière vive. Le logiciel « f.lux » est pas mal également pour se protéger de l’écran d’ordinateur. Il change la luminosité en fonction de l’heure de la journée.
– Évidemment on évite les excitants (café, thé,…) dans la soirée. On boit des tisanes relaxantes (Camomille, Tilleul, Aubépine, Passiflore, Valériane…).
– On se masse les pieds avec une huile relaxante à base d’huile végétale et d’huile essentielle de lavande.
Mon mélange : Pour 100ml => Huile végétale d’abricot 94ml + HE Orange douce 3ml + HE Mandarine jaune 2ml + HE Petitgrain Bigarade 28 gouttes + HE Lavandin super 20 gouttes


EN PARLER
À son entourage, et/ou à des professionnels de santé : thérapeutes, médecins, psychothérapeutes,…


ET ÉVIDEMMENT FAIRE DE L’EXERCICE PHYSIQUE ET MANGER SAINEMENT

– On fonce sur les super aliments, le bon gras (poissons, oléagineux, huiles pressées à froid,…), les fruits et légumes de saison. On évite les excitants, l’alcool, les aliments raffinés et trop sucrés.
– On bouge doucement ou rapidement, comme on le sent. Personnellement je trouve que les activités dans l’eau me font beaucoup de bien.

Retrouvez ce test dans le livre des bilans de Daniel Kieffer.

 

En vous souhaitant que votre vie gagne en sérénité et en bien être, je vous envoie tout plein de bonnes ondes et d’amour. <3

 

🙂 J’espère que cet article vous a plu. 🙂
Si c’est le cas, n’hésitez pas à le partager sur Pinterest.
du-green-et-du-love-stress-test

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer