Sur la green sphere tout le monde en parle… Issus de la tendance Slow et du Zéro déchet, les produits cosmétiques solides ont la cote et ce n’est pas prêt de s’arrêter !

Pourquoi on s’y met ?

Un shampoing « classique » acheté dans le commerce c’est 90% d’eau donc peu d’actifs. Des sulfates (considérés comme irritants), des silicones (qui polluent et étouffent le cheveu), et une bouteille en plastique qui va finir à la poubelle. En France on vend près de 500.000 hectolitres de shampoing et autant de tonnes de plastique par an. J’ai aussi lu dans un article sur consoglobe que la marque Lush affirmait économiser 1.350.000 de litres d’eau par an en fabriquant des shampoings solides. De quoi nous convaincre d’essayer nous aussi !


#1 Le shampoing

Julien Kaibeck nous parle très bien des shampoings solides dans sa vidéo dédiée :

Je me bats depuis quelques temps avec un champignon et des pellicules. Au delà d’une alimentation saine et d’une meilleure gestion du stress, je suis partie à la recherche du bon rituel pour : assainir mon cuir chevelu, calmer les démangeaisons, faire disparaître les pellicules, tout en renforçant mes cheveux, les garder doux et brillants…bref il y a pas mal de travail 🙂

 

J’ai commencé par Herbamix : un savon multi usage acheté en boutique bio à 3,95€. D’après divers avis sur internet il lutterait contre l’acné et les problèmes de peau. Personnellement, le résultat n’était pas franchement top. Même après plusieurs shampoings mes cheveux restaient poisseux (comme l’explique Julien dans la vidéo). Je me suis rendue compte après coup qu’il venait d’Inde…pas très green friendly. Je l’ai gardé pour le corps.

 

 

 

 

Ce mois ci j’ai testé plusieurs shampoings avec le « Fleur de Shampoing » que vous pouvez aussi trouver en magasin bio pour environ 5€. Je suis vraiment satisfaite du résultat. Les démangeaisons se sont bien calmées et mes cheveux regraissent moins vite. Je pense que le shampoing dure plus ou moins 3 semaines. Sur le site ils parlent de 80 lavages, mais j’ai les cheveux vraiment longs. Je précise que son emballage est biodégradable car au premier regard on dirait du plastique classique.

 

 

 

 

 

Une fois la Fleur de Shampoing terminée,  je vais essayer le fameux shampoing de Pachamamaï dont tout le monde parle. Il existe plusieurs produits en fonction du type de cheveux. J’ai acheté le mien sur la boutique de Slow Cosmétique pour la somme de 12€. Il est plus cher que les autres, mais on dit qu’il fait des miracles… à suivre 🙂

 

 

 

Les poudres de plantes

Mon amie Fiona spécialiste de la slow cosmétique m’a conseillé de remplacer mon shampoing « classique » par un lavage/soin aux poudres de plantes ayurvédiques de temps en temps. On les utilise en y ajoutant de l’eau pour obtenir une pâte à laquelle on peut ajouter du miel ou de l’Aloe Vera. Toujours dans l’optique de soigner mon cuir chevelu, cela m’a tout de suite intéressé. Car en utilisant une poudre comme base, vous pouvez y ajouter à votre guise des actifs (huiles essentielles, poudres de soin,…) pour traiter particulièrement vos « problèmes » de cheveux. J’ai acheté les miennes sur la boutique de Hennes et soins d’ailleurs  Pour chaque produit vous trouverez à chaque fois un descriptif des propriétés et des conseils d’utilisation. Le sachet de 100gr est à 3 euros en moyenne. Si vous avez les cheveux très longs comme les miens, n’hésitez pas à les acheter par 2 pour en avoir un peu d’avance.

Mes poudres du moment :
Shikakai : son nom signifie  » fruit pour les cheveux « . Considéré en Inde comme un médicament précieux, il est utilisé depuis des centaines d’années en Inde pour se laver les cheveux. Naturellement très doux pour les cheveux (pH faible) – Nettoyant exceptionnel pour les longs cheveux brillants – Encourage la pousse des cheveux et empêche les pellicules. – Excellent démêleur.  Lors de la préparation, attention à ne pas trop inhaler cette poudre, elle est irritante.

Sidr d’Inde : Poudre obtenue à partir des feuilles du jujubier. Comme le shikakaï, mélangé à de l’eau, elle permet de se laver les cheveux naturellement. Ajouter de l’eau plusieurs fois pour bien l’émulsionner dans les cheveux.

Racine de pivoine : Anti-inflammatoire – apaise les irritations du cuir chevelu, freine la chute des cheveux et élimine les pellicules. Idéale pour: réaliser un shampoing sec, un shampooing doux pour cuir chevelu irrité ou un masque capillaire apaisant. (À utiliser avec une autre poudre de base)

Neem : Purifiantes, insecticides et régulatrices sur le cuir chevelu, anti poux naturel, efficace contre les affections du cuir chevelu comme les pellicules ou le psoriasis, la dermite du cuir chevelu, protège des infections mineures dues à la pollution. (À mélanger avec une poudre de base)

Le savon saponifié à froid

Le savon saponifié à froid respecte les huiles végétales et les corps gras en ce qu’ils ne sont pas chauffés ni dénaturés. Il est riche en glycérine naturelle. Un bon savon à froid est surgras (on y a ajouté encore un peu d’huile en fin de fabrication). Il est plus doux et moins agressif pour la peau. Contrairement aux savons industriels ils ne contient pas de graisses animales ou d’huiles dénaturées, de parfum synthétique, de colorants… (inutile de préciser encore une fois qu’il est plus écologique…) Il convient pour nettoyer l’ensemble du corps, certains permettent également de laver les cheveux (comme vu précédemment)

Tous les détails de la saponification à froid sur le site d’Aroma Zone.

Véritable « soin », j’ai craqué pour celui au Curcuma de chez Gaiia ! C’est Happycuriennes qui m’en avait parlé et je suis ravie d’avoir suivi son conseil ! En plus de laisser une sensation agréable sur ma peau, il calme mon acné. Il a des propriétés antiseptiques, anti bactériennes et anti-inflammatoires. Je le recommande vivement à ceux qui ont des problèmes de peau très sensible comme l’acné, eczéma, psoriasis,…
Il coûte 6 euros et vous pouvez le trouver facilement sur internet sur la boutique de slow cosmétique par exemple.

Alexia d’Interfabric m’a également parlé d’une marque qui a l’air top : SAVON BARBE NOIRE et que j’ai hâte d’essayer !

Le dentifrice solide

Ce mois ci j’essaye le fameux dentifrice solide de Lamazuna à la menthe poivrée. Il coûte une dizaine d’euros et dure aussi longtemps que deux tubes de dentifrice classique.

Pour celles et ceux qui souhaitent le faire maison pour un produit plus économique, voici la recette du dentifrice en poudre de Julien Kaibeck :
15,9 g d’argile blanche + 13,8g de carbonate de calcium + 0,3g d’huile essentielle de menthe poivrée
Bien tout mélanger pour qu’il n’y ait pas de grumeaux et conserver dans un pot. Il n’y a plus qu’à tremper votre brosse à dent (sèche) dans le pot et tapoter l’excédent. À l’abri de l’humidité il se garde indéfiniment. Dommage que pour cette recette il vous faille une balance de précision. Si vous avez déjà testé d’autres recettes plus simples de dentifrice maison, je suis preneuse 🙂

Le déodorant

Quand j’ai trouvé mon premier déodorant bio, sain et surtout efficace cela a été la REVOLUTION ! J’aime énormément celui de chez Schmidt’s à la Bergamote et au Citron. La texture est top et j’adore l’odeur. Il marche vraiment super bien toute la journée. Il coûte une dizaine d’euros pour le grand pot mais il se garde bien 3 mois !

Si vous êtes prête à le faire vous même, Lisa du blog 50shadesofme m’a donné sa recette :
– Faire fondre au bain marie 5 cuillères à soupe d’huile de coco. Retirer du feu.
– Ajouter 2 cuillères à café de bicarbonate de soude, 10 gouttes d’Huile essentielle de Palmarosa, 3 gouttes d’Huile essentielle de citron, 2 gouttes d’Huile essentielle de Bergamote.
– Tout bien mélanger. Faire couler dans un récipient pour déodorant solide (comme sur la photo).
– Fermer et mettre au réfrigérateur pendant 5 heures. C’est prêt ! 🙂

Si vous n’avez aucun des ingrédients, la première préparation vous reviendra à 11€ sans bergamote et environ 18€ avec bergamote. En sachant qu’il vous restera suffisamment de produits pour vous en refaire plusieurs fois.

 

 

 

 

 

Vous aussi vous êtes passé au solide ?

 

 

🙂 J’espère que cet article vous a plu 🙂
Si oui, n’hésitez pas à le partager sur Pinterest